SIINB : « Les changements apportés à la Loi relative aux relations de travail dans les services publics sont injustes. »

25 novembre 2022

 

Le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (SIINB) s’oppose avec véhémence aux changements proposés à la Loi relative aux relations de travail dans les services publics.

« Les changements apportés à la Loi relative aux relations de travail dans les services publics représentent une approche lâche pour limiter la négociation collective équitable dans la province, affirme Paula Doucet, présidente du SIINB. En termes simples, ces changements font pencher la balance injustement en faveur du GNB au détriment de la fonction publique – la même fonction publique que le gouvernement se plaît à qualifier de ‘précieuse’ quand cela lui convient. »

Plusieurs dispositions de la Loi suscitent de grandes inquiétudes, mais l’introduction de travailleurs de remplacement est la plus préoccupante. Cette mesure ne fera qu’entraîner de l’animosité et du stress dans des lieux de travail déjà stressés et en manque de personnel.

« Comment le gouvernement peut-il penser que ces changements ne nuiront pas à nos efforts de recrutement et de maintien en poste? », mentionne Mme Doucet. « Nous avons déjà du mal à combler les pénuries dans nos cliniques, hôpitaux, foyers de soins et centres de soins. Le Nouveau-Brunswick devrait déployer tous les efforts possibles pour faire de notre province un endroit où les gens veulent travailler et où ils sont appuyés et rémunérés de façon équitable pour le travail précieux qu’ils font. Ces changements rendront le recrutement et le maintien en poste encore plus difficiles. »

Le projet de loi aura pour conséquence injuste de restreindre la compétence d’un arbitre dans toute sentence arbitrale exécutoire avec des critères qui entraîneront des effets négatifs sur notre capacité à attirer des infirmières et infirmiers.

« Les syndicats organisés de la province auraient été en mesure d’apporter des changements positifs à la Loi – des changements qui permettraient d’établir des règles du jeu équitables pour les employés syndiqués et l’employeur, si nous avions été consultés », ajoute Mme Doucet. « Si ce gouvernement veut des négociations collectives équitables, appréciables et productives, il doit prendre ses responsabilités et se présenter à la table le premier jour, prêt à négocier avec les syndicats. Les longues années de non-négociation sont en fait à l’origine d’une grande partie de l’agitation syndicale que nous avons connue récemment en raison du manque de prévoyance de ce gouvernement. »

Le SIINB sera en mesure d’entamer la négociation d’une nouvelle convention pour ses membres, les infirmières et infirmiers immatriculés, les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés, et les infirmières et infirmiers praticiens, en 2023. Les conventions collectives actuelles expirent en décembre 2023.

-30-

Le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (SIINB) est une organisation syndicale qui regroupe environ 8900 infirmières et infirmiers employés dans divers établissements de soins de santé de la province du Nouveau-Brunswick.

Jane Matthews-Clark
Agente de communications
[email protected]

Téléphone :  506-453-7265
Mobile : 506-897-3951