Relations de travail

Comité d’exercice de la profession (CEP)

Le comité d’exercice de la profession (CEP) permet à l’employeur et aux employés de discuter de stratégies ou de solutions ayant trait aux problèmes d’ordre professionnel auxquels sont confrontés les infirmières et les infirmiers au travail. Il est de nature consultative et ne doit pas remplacer les réunions du personnel et de l’infirmière-chef ou les voies de communication habituelles dans le milieu de travail.

Des problèmes peuvent survenir concernant l’application de la convention collective. Toutefois, certains peuvent attendre d’être abordés à une réunion du CEP et d’autres peuvent donner lieu à un grief déposé avant d’être discutés à la réunion.

Comprendre le fonctionnement

Les infirmières et infirmiers peuvent faire part de leurs préoccupations ou problèmes au président ou à la présidente de leur section locale, lors de réunions de la section locale, ou en remplissant un rapport sur les conditions de travail. Le président ou la présidente de la section locale et les membres de l’exécutif de la section locale examineront le problème et détermineront s’il doit être présenté au CEP et, si c’est le cas, discuteront du problème avec les membres du comité. Ainsi, le CEP a l’occasion d’examiner les problèmes avant que ces derniers ne s’aggravent.

Comprendre pourquoi le comité connaît du succès

Le CEP est efficace lorsque les deux parties sont prêtes à communiquer et à collaborer dans l’intérêt de toutes les personnes concernées. Lorsque les deux parties considèrent les problèmes en se demandant « quelle est la meilleure chose à faire » par opposition à « qui a raison », les problèmes se règlent. Établir un système de communication efficace permet un processus positif de résolution de problèmes.

Avantages du comité d’exercice de la profession

Pour l’employeur :

  • une discussion précoce des défis opérationnels et des autres préoccupations qui permet de résoudre des problèmes potentiels;
  • une réponse, en temps opportun, par rapport à ces problèmes qui permet de régler des griefs potentiels; et
  • une relation plus positive avec le syndicat et une meilleure communication avec le personnel par l’intermédiaire des dirigeants élus.

Pour le syndicat :

  • une voie de communication directe avec les cadres supérieurs;
  • une occasion d’avoir son mot à dire par rapport à plusieurs problèmes opérationnels ou plans de gestion qui affectent le personnel infirmier; et
  • une façon de régler les problèmes avant qu’ils ne s’enveniment

À prendre en considération :

  • Sans un CEP, le service des soins infirmiers de l’établissement n’aurait pas autant de succès qu’il le devrait.
  • Des relations ouvertes et des stratégies de résolution de problèmes sont avantageuses pour tous.
  • Le CEP fait la lumière sur les conditions de travail difficiles et fait place à une approche différente et plus sage pour régler les problèmes.